• Ce récit relate minutieusement les événements qui ont précédé l’ « Anschluss », c’est-à-dire le rattachement de l’Autriche à l’Allemagne, sous la pression de Hitler et ses acolytes, dont le plus pressant fut Goering, aux prémisses de la Deuxième Guerre Mondiale, sans que le Chancelier d’Autriche, Schuschnigg, pût opposer une quelconque résistance à l’annexion de son pays.

    L’auteur montre que Hitler était soutenu par tous les grands groupes industriels de l’Allemagne, alors que les autres Etats européens, au premier rang desquels figuraient la France et le Royaume Uni, se sont cantonnés dans un attentisme anxieux.

    Cet ouvrage rappelle la faiblesse de ces pseudo-puissances à l’heure de prendre leurs responsabilités.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Cet ouvrage est un objet littéraire d’un genre particulier : il met en scène deux individus qui ont largement contribué à faire avancer la connaissance. L’un est le mathématicien Carl Friedrich Gauss, qui s’est intéressé à toutes les branches des mathématiques et a élaboré la courbe de répartition connue comme « courbe de Gauss ».

    L’autre personnage majeur du livre est l’explorateur Alexander von Humboldt, qui décida d’entreprendre un long voyage en Amérique latine, descendant l’Orénoque et escaladant les plus hautes montagnes connues à l’époque, dans les Andes. Au cours de son périple, il est accompagné par un jeune Français nommé Aimé Bonpland, avec lequel les relations ne sont pas toujours des plus cordiales.

    In fine, les deux chercheurs, le mathématicien et le géographe, se rencontrent au bout de leurs parcours respectifs.

    Il s’agît d’un livre très instructif pour les lecteurs curieux et intéressés par les découvertes scientifiques.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ce roman repose sur le thème de la rencontre fortuite. Dans un hôtel, une femme voit entrer dans le hall « un jeune étranger aux yeux bleus cheveux noirs ». Le jeune homme se rapproche de la femme qu’il avait perdue. Heureux de l’avoir retrouvée, il se désespère déjà d’avoir à la perdre. Un homme présent dans le hall de l’hôtel observe les mouvements du couple.

    Le roman se poursuit en un chassé-croisé où les personnages se rencontrent, puis se perdent. L’homme du hall se lamente également de l’impossibilité apparente de rester en relation avec la femme qui l’attire. Il la retrouve néanmoins et lui propose de venir le rejoindre dans sa chambre, en lui promettant de ne pas la toucher. Cette rencontre nocturne se renouvelle chaque nuit. Tous deux expriment leurs difficultés existentielles, sans se résoudre à une liaison solide et durable.

    En fait, l’homme mûr ressent une plus forte attirance pour le jeune homme que pour la femme, qui vient néanmoins le rejoindre assidument.

    Le roman s’achève sur ce chassé-croisé sans but et sans dénouement, dans les lamentations d’un amour impossible entre les différents protagonistes.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Nathalie Sarraute invite le lecteur à pénétrer dans la vie, en apparence étriquée, d’un homme âgé et de sa fille.

    La narration est souvent hachée, montrant, d’une certaine façon, la pauvreté des échanges entre ces deux personnages.

    Le roman est le reflet d’une vie commune étroite et qui pourtant donne matière à une histoire, certes limitée mais bien réelle, que le lecteur peut imaginer plus répandue qu’il ne l’aurait envisagée au prime abord.

    Tous ces micro-événements revêtent une importance inouïe pour ces personnages, même si le lecteur non averti les sous-estime, comme les avatars d’une vie très pauvre, dont les protagonistes ne parviennent pas à sortir.

    Il convient de noter encore l’admirable écriture de ce roman non conventionnel, préfacé par Jean-Paul Sartre.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ce livre publié en 1934 est un recueil de quatorze nouvelles qui, à des degrés divers, évoquent la première guerre mondiale, ainsi que la guerre de Sécession, aussi bien qu’un conflit familial qui se règle auprès d’un juge.

    Il s’agît de l’un des premiers ouvrages de Faulkner, qui sert en quelque sorte de prélude aux grands romans de la maturité de l’écrivain.

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires