• Emily L. – Marguerite Duras

    En villégiature à l’embouchure de la Seine, la narratrice et son compagnon observent les installations du port du Havre.

    Dan un café du petit port où ils séjournent, ils côtoient un couple d’Anglais. La narratrice prend l’habitude de nommer l’homme Le Captain, avec lequel quelques paroles sont échangées, alors que la compagne du Captain reste mutique.

    La narratrice se renseigne sur cet étrange ménage, dont le mariage fut retardé par la famille de la jeune femme, après quoi celle-ci fit une fausse couche et vécut après la célébration du mariage en traversées innombrables sur les océans.

    Dans sa jeunesse, la jeune femme avait écrit des poèmes, qu’elle oublia quelque peu après son mariage, sans savoir que son père les avait fait publier.

    Ces poèmes provoquèrent une incompréhension avec son époux, qui n’en comprenait pas la signification.

    Longtemps après son mariage, elle rencontra un jeune gardien qui tomba amoureux en faisant sa connaissance. A son mari, elle raconta les souvenirs funestes de son enfance, la peur que lui procura la rencontre de Coréens sur le port, et l’incapacité d’écrire qui l’avait gagnée au cours de sa vie de traversées maritimes.

    Au total, il s’agit d’un beau roman doux amer, qui met en évidence les frustrations d’une jeune femme et l’incompréhension de son mari.

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :