• Le Bavard – Louis-René des Forêts

    Le narrateur se présente avec complaisance. Il écrit un récit centré sur sa personne et admet bientôt appartenir à la catégorie des bavards. Après cet aveu, il se lance dans l’exposition d’un incident assez sordide, dont il fut l’un des principaux protagonistes, dans un bar de marins où il aurait disputé les faveurs d’une jeune femme à l’homme avec qui elle dansait précédemment.

    Tout imbu de son succès, il décrit les charmes de sa nouvelle conquête, en marquant l’opposition avec le caractère grossier de son adversaire qui, manifestement, ne pouvait plaire à cette femme si charmante. La soirée se prolonge dans le soliloque de l’individu. Tout ce récit est profondément déplaisant et rien ne permet de savoir où le bavard veut en venir.

    Les aveux de rebuffade finale de la belle et de rixe à l’extérieur du bar avec l’autre homme paraissent aussi incertains que le début supposé de l’idylle, tout en devant marquer le terme de l’histoire. Mais à ce moment, l’homme poursuit son discours en se livrant à une confession de son obsession à tenir la parole, quelles que soient les inventions qu’il puisse proférer.

    Le lecteur comprend que l’individu est prêt à raconter n’importe quoi, pour se contredire aussitôt et nier la réalité des faits qu’il vient d’énoncer. L’important pour lui est de continuer à discourir en longues phrases qui n’appellent aucun commentaire et ne sont destinées qu’à assouvir son besoin.

    Tout ce discours, remarquablement mené d’un bout à l’autre, remplit le lecteur d’un malaise à se sentir un voyeur. La parole, d’ailleurs parfaitement maîtrisée, du bavard l’agresse comme s’il était réellement auditeur du discours de cet homme, qui susciterait mépris et dérision si l’on assistait aux scènes qu’il décrit.

     

    Ainsi le langage apparaît-il dans cet ouvrage comme le véhicule d’une forme de psychose complètement destructrice.

     

     

     

     

    A lire également : Louis-René des Forêts

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :